16/11/1914

La neige [de sneeuw - the snow]

(In: Le Quotidien, 16/11/1914)

Elle nous est apparue hier matin, timidement, comme ennuyée elle-même d'ajouter encore à nos soucis.

Mais c'était bien elle, en flocons minuscules, peu aptes encore à couvrir la ville d'un tapis d'hermine et les champs où l'on s'est battu d'un linceul immaculé.

C'est tout l'hiver qui s'annonce, avec ses journées grises et maussades, ses dégels boueux.

Et quand nous serons au coin du feu, quand la chaleur des flammes fera circuler en nos veines un sang plus chaud songeons à ceux qui pour la patrie ont tout sacrifié et qui vont encore devoir lutter contre les intempéries d'un hiver qui s'annonce rigoureux.


8/11/1914

Le maître de l'heure [Duitse uur - German time]

(In: Le Quotidien, 8/11/1914)

Depuis Josué, nous savons que la guerre bouscule jusqu'à l'astronomie !

Un arrêté du baron von Lüttwitz, gouverneur de Bruxelles, ordonne qu'à partir aujourd'hui, dimanche, toutes les horloges de l'agglomération bruxelloise marquent l'heure allemande.

L'heure de l'Europe centrale (Allemagne, etc.) avance d'une heure sur celle de l'Europe occidentale (Belgique, etc.). Lorsqu'il est midi à Bruxelles, il est 1 heure à Berlin.

Pour les Allemands, la réforme décidée par l'affiche d'hier a un intérêt pratique évident. Mais elle donne un piquant accroc à l'oeuvre scientifique du Congrès de Washington de 1884 et au système des fuseaux horaires.