1/4/1915

[Nieuwe liefdadigheidsorganisatie te Laken - Secours à Laeken - Assistance in Laeken (Brussels)]

In: Gazet van Brussel. Dagblad van het Vlaamsche Volk, 1/4/1915)

Een afdeeling van dit liefdadig werk ["Werk van het Stuivertje"] is voor eenige dagen in Laken tot stand gekomen. Het doel is van de schamele armen ter hulp te komen en dit op een zeer bescheidene wijze. Het komiteit doet een beroep op de vrijgevigheid van de Lakenaars. De voorzitter is de heer Carmoy; de heer burgmeester Bockstael en de E.H. Cooremans zijn erevoorzitter.


29/3/1915

Les "Petits villageois" [Aide aux enfants de villages sinistrés - Bijstand voor kinderen van verwoeste dorpen - Assistance to children of affected villages]

(In: L'Echo de la Presse internationale, 29/3/1915)

"L'aide aux village", œuvre des Petits villageois, a pour but charitable de soulager la misère si grande de la province; de procurer des vêtements aux enfants nécessiteux ds villages les plus éprouvés, en y consacrant tous les fonds récoltés.

Tous les renseignements peuvent être obtenus au siège de l'œuvre, 173, chaussée de Vleurgat. On y accepte avec la plus vive reconnaissance les dons en espèces, en nature, tissus, vêtements neufs ou usagés, mais lavés et raccommodés, et même, comme bonté maternelle, des jouets et des bonbons.

Le tout se distribue avec discernement par des comités locaux dans les villages les plus éprouvés de notre chère Belgique.

Il est tenu à la disposition des aides travailleuses, tous les jeudi de 2 à 6 heures, 173 chaussée de vleurgat, les objets coupés prêts à être confectionnés. Les besoins sont si grands, si urgents, et c'est un devoir patriotique d'être charitable.

24/3/1915

Nieuwe magazijn te Sint-Gillis [Nouveau magasin de secours à Saint-Gilles - New help store in Brussels]

(In: Gazet van Brussel. Dagblad van het Vlaamsche Volk, 24/3/1915)

De gemeenteraad van Sint Gillis heeft in de school van de Bethlehemplaats een magazijn van eetwaren ingericht. De toegang is vrij voor de inwoners van de gemeente die een identiteitskaart bezitten.

 

 

23/3/1915

[Les remboursements de dettes - Terugbetaling van schulden - Debt repayment]

(In: L'Echo de la Presse internationale, 23/3/1915)

On voudrait constater quelque progrès chez les débiteurs dans leurs disposition à payer. La reprise des affaires, c'est en réalité la reprise des paiements. Que le législateur n'abuse pas des moratoria au profit de tout le monde. Parmi les retardataires, un grand nombre sont en état de s'acquitter de leurs dettes. S'ils ne s'exécutent pas, c'est qu'ils sont retenus par on ne sait quelle illusion fâcheuse qui leur fait croire qu'ils seront déchargés finalement de toute obligation.

Ils ne s'agit pas d'inquiéter ceux qui sont retenus par le devoir, loin des affaires, mais bien des débiteurs de mauvaise volonté qui entendent, en vertu du moratorium, rester créditeur chez leur banquier de somme que cependant qu'ils lui doivent.

C'est en vain que celui-ci leur rappelle qu'ils sont passibles de l'intérêt moratoire de 5 p.c. , qu'ils devront bien finalement ajouter au capital à rembourser. Cet avertissement ne les émeut pas, parce que, répondent-ils, ils trouvent à employer leur argent à un taux supérieur à 5 p.c.. C'est narguer son créancier. Le seul moyen de les intimider serait d'augmenter progressivement le taux de l'intérêt moratoire ou de les sommer d'avoir à prouver devant le juge qu'ils sont dans l'impossibilité matérielle absolue d'acquitter leurs dettes.

16/3/1915

Mosselen [Moules - Mussels]

(In: Gazet van Brussel. Dagblad van het Vlaamsche Volk, 16/3/1915)

De talrijke liefhebbers van mosselen hebben verleden week in verschillende Brusselsche bladen een "treurige mate" gelezen. De Duitsche overheden zouden namelijk het invoeren van mosselen uit Holland verboden hebben.

Daar is niets van aan. Wel is het waar dat er geen schepen met mosselen uit Holland meer mogen komen, daar de schippers zich met het vervoeren van brieven gelastten. Dit betekens echter nog niet dat wij van mosselen zullen verstoken blijven.

In plaats van per schip te komen zullen die lekkere weekdiertjes per trein, dat is : nog spoediger aankomen, ze zullen dus nog beter smaken dan te voren...

[15?]/3/1915

[Prisonniers politiques à Saint-Gilles (Politique gevangenen te Sint-Gillis - Political prisoners in Brussels]

(In: La Libre Belgique, [15?]/3/1915)

À Bruxelles. Il y a en ce moment, à Saint-Gilles, 170 civils internés sous des prétextes quelconques, la plupart sans aucun fondement sérieux. Parmi ces prisonniers, deux prêtres auxquels les Allemands, reproche[nt] leur langage trop patriotique. Si l'occupation allemande continue quel[q]ue temps encore, le fait d'avoir été interné à Saint-Gilles deviendra bientôt un certificat d'honorabilité exceptionnelle.

8/3/1915 (4)

Les Belges à l'étranger [Twee Belgen in het buitenland - Two Belgians abroad]

(In: L'Echo de la Presse Internationale, 8/3/1915)

Le professeur Doutrepont, de l’université de Louvain, a fait mardi , son premier cours au Collège de France, sur la littérature belge, ses origines, et l’influence de la littérature française sur les productions belges.

L’artiste Rik Wouters interné en Hollande, a dû subir une grave opération. C’est à Utrecht que sept médecins menèrent à bien cette dangereuse intervention chirurgicale.