Les restes pour le bétail

Au sortir de ce restaurant économique sur la Grand-Place, on ramasse les restes pour le bétail, tout aussi sous-alimenté que la population (1917).