Le 7 février 1915, von Hindenburg lance une offensive au sud-est des Lacs Mazures (Prusse orientale/Pologne). Les Russes sont encerclés par les troupes allemandes, mais ils réusissent à se replier sur le Niémen, le 22 février. Finalement les Allemands ne parviennent pas à battre les Russes et à entrer à Varsovie. L'armée russe fait 10.000 prisonniers allemands au nord de Varsovie.

 

Les Turcs qui ont réussi à traverser le Canal de Suez ont été tués ou fait prisonniers. Les prisonniers de guerre turcs sont escortés par des soldats britanniques et emmenés vers un camp de prisonniers en Egypte.

Le 2 février 1915, une avant-garde turque atteint les rives du Canal de Suez et le lendemain elle essaie en vain de traverser le canal. Les troupes indiennes massées sur l'autre rive détruisent bon nombre d'embarcations. Voyant qu'il est inutile de persévérer, le 4 février les Turcs décident de se retirer à Bersheeba en Palestine.

Avant d'être envoyés dans les Dardanelles, un bataillon de l'infanterie australienne prend la pose devant une pyramide.

Le voilier américain, transport de grain, William P. Frye, coulé par le croiseur auxiliaire allemand Prinz Eitel Friedrich. Il est à noter qu'à l'époque, les Etats-Unis d'Amérique étaient encore neutres.

Tracé hypothétique des zeppelins allemands ayant bombardé Londres en mars 1915 en partant de Bruxelles.

Deux groupes de reconnaissance allemands composés de croiseurs de bataille, de croiseurs légers et de contre-torpilleurs se dirigent vers le Dogger Bank en Mer du Nord, entre la Grande-Bretagne et le Danemark, afin d'y détruire la flotte de pêche et les patrouilleurs britanniques. Avertis par les services secrets, l'Amirauté britannique envoie une escadre de croiseurs de bataille, une de croiseurs légers et des contre-torpilleurs à la rencontre de la flotte allemande. Après une journée de combats, les Allemands ont perdu un croiseur, SMS Blücher, et deux croiseurs ont été gravement touchés. Du côté britannique, un croiseur et un contre-torpilleur ont été endommagés. En conclusion, les Britanniques ont protégé leur flotte de pêche vitale pour l'économie nationale, mais ils n'ont pas compris que les croiseurs de bataille, navires hybrides, n'étaient pas assez blindés. Par contre, les Allemands l'ont bien compris et les ont bien préparé pour la bataille de Jutland en 1916.