Notre exposition

Les heures en 1917-002

Les Archives de la Ville de Bruxelles et le Musée de la Ville de Bruxelles organisent une exposition intitulée "14-18: Bruxelles à l'heure allemande". Elle a lieu au Musée de la Ville, Grand-Place de Bruxelles, du 21 août 2014 au 3 mai 2015.

Pendant 50 mois, loin du front, les Bruxellois tentent de survivre et de résister à un régime d’occupation oppressant et humiliant. La paralysie de l’économie les plonge dans la précarité,ils vivent à l’heure allemande – de une à deux heures en avance sur l’heure belge selon les saisons – et les jours sont rythmés par les multiples ordres de l’occupant.

Au même moment, dans les villes allemandes on s’organise pour soutenir l’effort de guerre. L’heure est à la défense du pays qu’on a réussi à protéger de l’invasion. L’économie est tout entière dévouée aux besoins militaires. Il faut remplacer les hommes partis combattre. On vit dans l’attente de leurs lettres et l’angoisse de leur disparition. Le blocus britannique et une crise de la distribution des vivres provoquent rapidement une grave pénurie. On manque de tout et on doit faire avec.

Carnage militaire sans précédent, la Première Guerre mondiale est en Europe tout autant une guerre des peuples qu’une guerre des combattants. D’une manière ou d’une autre, les populations civiles sont directement impliquées et voient leur vie quotidienne bouleversée et profondément marquée par le conflit. Comment faire face à cette situation exceptionnelle ? Comment se nourrir, se vêtir ou se chauffer mais aussi servir sa patrie ? Telles sont, de part et d’autre, les principales préoccupations des Bruxellois et des habitants des villes allemandes tout au long de ces quatre années qui se révèleront très tôt comme une rupture majeure dans l’évolution des sociétés européennes.

A propos de l'heure allemande

Le témoignage d'une Bruxelloise en 1917 : Parmi les vexations qu’ils nous firent subir, nos despotes nous imposèrent l’heure allemande. Nous ne l’adoptâmes jamais. (…) A Bruxelles, les horloges publiques devaient l’indiquer. Cette mesure inspira une petite chanson où il était dit qu’en avançant l’heure, l’ennemi ne parviendrait qu’à hâter d’une heure le moment de notre victoire !

Les thèmes de l'expositon

L'exposition est articulée autour de plusieurs thèmes:

Les panneaux et légendes de l'exposition en Français, Néerlandais, Anglais sont également présentés en Allemand grâce à la collaboration du Goethe Institut de Bruxelles.

 

 

Expo