En décembre 1916, la Fédération postscolaire de la commune de Saint-Gilles avait organisé une semaine de la privation. Il était demandé aux habitants de se priver de quelque chose de superflu, telle que bonbons, distractions, etc. Cette action avait rapporté pas moins de 20.507, 94 F!!

La Fédération postscolaire a décidé d'organiser la même opération charitable en décembre 1917, en faveur des mères et des enfants dans le besoin, qui manquent cruellement de lait et de nourriture. L'objectif est de lutter plus efficacement contre la mortalité infantile.


L'Oeuvre de l'Adoption a organisé une fancy-fair de bienfaisance pour les enfants dans les beaux jardins de l'ancien "château des canons" dans la rue Léopold à Laeken, du 12 au 16 août 1917.

Voici un petit compte-rendu de l'événement : "Les petites baraques foraines et les attractions diverses avaient été installées dans les allées et on voyait circuler partout des enfants costumés en mille travestis charmants : ils jouaient le rôle de vendeurs et de vendeuses; comment refuser son argent à une Pompadour de trois ans venant vous dire d'une voix zézayante : "Achetez une fleur, Mossieu!" Des scènes enfantines chantées, rondes et choeurs, étaient jouées sur une estrade en plein vent, par des groupes scolaires, notamment par la section enfantine de Jette, et elles furent applaudies vivement. Aussi, malgré le temps plus qu'incertain, le grand jardin n'a pas désempli."

source : L'Événement illustré, 25 août 1917, pp. 618-619.