Congrès international des femmes à La Haye 1915

Séance du Congrès international des Femmes dans le théâtre du Jardin zoologique de La Haye, en mars 1915. 1.200 femmes, militantes féministes et pacifistes venues de 12 pays, se sont réunies à La Haye pour protester contre la guerre et pour débattre des moyens qui pourraient rendre la guerre impossible dans le futur. Selon elles, le moyen le plus sûr et le plus puissant est l'octroi du droit de vote à toutes les femmes de tous les pays. Ainsi, dès l'apparition de la fièvre belliciste, les femmes pourraient proposer des mesures et poser des conditions afin d'empêcher l'éclatement d'une guerre.

Le congrès de La Haye débouche sur la création de la Ligue internationale des Femmes pour la paix et la liberté. Par son programme et par les personnalités qui l’animèrent, dont Jane Addams, prix Nobel pour la Paix, la Ligue inspira la création de la Société des Nations en 1919.

Après l'Armistice de 1918, quelques catégories de femmes ont eu le droit de vote, donc pas toutes les femmes et de plus, pas dans tous les pays. Ce ne sera qu'après 1945 que les femmes recevront le droit de vote.