Présentation de la mode féminine automne-hiver 1916-1917.

Présentation de la mode féminine automne-hiver 1916-1917.

Présentation de la mode automne-hiver 1916-1917. Uniquement pour les femmes qui savent se le permettre dans ces temps difficiles et troublées!

Pour clôturer l'exposition, il y a des dioramas confectionnés par d'autres sociétés de bienfaisance : le "Foyer des Orphelins", la "Cantine du Soldat Prisonnier", la "Caissette du Soldat belge", "l'Union amicale des Enfants de nos Soldats" et un grand cortège carnavalesque des poupées. "Les Petites Abeilles" représentent une cantine où les enfants viennent manger un bon repas reconstituant (photo).

A une exposition de jouets, les fabricants belges de jouets ne peuvent pas manquer.  "L'Oeuvre belge du Jouet" (à l'initiative de "l'Union patriotique des Femmes belges"), le "Jouet belge", "Le Jouet" et le "Jouet liégeois" exposent de très beaux dioramas.

Depuis le début de la guerre, "l'Union patriotique des Femmes belges" s'est efforcé de développer l'industrie du jouet en Belgique occupée. Elle a monté un atelier devenu très important et a fait appel à des artistes de premier ordre pour construire le grand diorama (parade militaire) présenté à l'exposition (photo).

Des sociétés d'art dramatiques, culturelles et des associations de commerçants ont également contribué à l'oeuvre. Nous y trouvons les "Cercles dramatiques français, flamands et wallons", la maison "La Tentation" (photo) et l'"Union des Bouchers et Charcutiers de l'Arrondissement de Bruxelles".

L'entrée de l'exposition est gardée par les vrais géants du folklore bruxellois. Ensuite les visiteurs peuvent admirer les stands des sociétés charitables, telles "La Grande Famille" et les "Amis des Enfants de nos Soldats", décorés par de grandes enseignes bruxelloises telles que la Maison Hirsch (photo), Au Bon Marché, l'Innovation, le Grand Bazar du Boulevard Anspach, Delhaize, Frères et Cie, etc. Les "Amis des Enfants de nos Soldats" sont représentés par leurs comités régionaux qui présentent des scènettes de leurs communes. De grands artistes belges de l'époque, Privat Livemont et Amédée Lynen ont collaboré à la confection et à la décoration des divers stands des sociétés charitables.