La création d'un conseil des soldats à Bruxelles, 9 novembre 1918

Pendant toute la journée du 9 novembre, des négociations ont lieu entre des représentants du gouvernement-général et des officiers qui prônent l’instauration d’un Conseil des soldats pour garder la situation sous contrôle. Des assemblées libres de soldats allemands eurent également lieu à l’Eisenbahnerheim (home des cheminots) de la gare du Nord, auxquelles Karl Einstein pris probablement part. Finalement des délégués sont élus dans la nuit du 9 au 10 novembre pour négocier avec le gouverneur-général afin d’obtenir la libération des prisonniers politiques et la distribution d’armes aux soldats afin qu’ils puissent se défendre en cas d’attaque de francs-tireurs. Le gouverneur-général ne peut accueillir la seconde demande, car il n’y a pas assez d’armes, mais il voulait peut-être aussi éviter que d’autres soldats se fassent tués