Les soldats allemands bradent leurs affaires, novembre 1918

Pendant plusieurs jours des soldats allemands ont vendu des armes, des uniformes, des boutons, des casques tout neufs, des bottes de très bonne qualité, des objets en cuivre, des bicyclettes, etc. Certains voulaient écouler des biens volés, mais d'autres n'avaient plus d'argent et voulaient par tous les moyens avoir des marks pour pouvoir s'acheter de la nourriture et peut-être aussi pour un hypothétique ticket de train pour retourner au pays. Les soldats étaient abandonnés à eux mêmes. Il n'y avait plus d'autorité allemande à Bruxelles, le gouverneur-général était déjà parti et le Conseil des Soldats venait de quitter Bruxelles pour Liège le 15 novembre 1918. Les soldats allemands voulaient quitter Bruxelles et la Belgique au plus vite pour ne pas se faire prendre par les Alliés, qui les auraient envoyer dans des camps de prisonniers de guerre.