De Belgische Socialisten uit bezet België verwerpen de vredesconferentie van Stockholm 22 augustus 1917

De Algemene Raad van de Belgische Werklieden partij (BWP) vergadert in het geheim in het Brusselse Volkshuis om er te debateren over het nut van het sturen van afgevaardigden naar de Vredesconferentie van Stockholm. De overgrot meerderheid van de aanwezige Belgische Socialisten stemden tegen.

Joseph Wauters, hoofdredacteur van de krant Le Peuple en volksvertegenwoordiger van Hoei-Borgworm, concludeert als volgt zijn verslag :

"Le P.O.B. se refuse donc à participer actuellement à une conférence où serait représentée la majorité de la sociale démocratie allemande; il n'en attend rien aussi longtemps qu'elle garde l'attitude actuelle et qu'elle continue à soutenir l'autocratie et le militarisme prussiens; il ne veut pas, en acceptant actuellement de discuter sur un programme de paix, aider à tromper la classe ouvrière internationale; il ne veut pas non plus réhabiliter la majorité allemande devant les travailleurs allemands eux-mêmes, qui ont commencé à se ressaisir; il n'acceptera en tout cas jamais qu'une réunion quelconque ait lieu sans que la question des responsabilités n'y soit vidée à fond, car de là découlera toute possibilité d'action pour l'avenir."

Hij is ervan overtuigd dat men de vredesonderhandelingen met de Duitsers kan beginnen als zij hun verantwoordelijkheid voor de EWO toegeven en vaarwel zeggen aan de Pruisische alléénheerschappij en en aan het Pruisische militarisme.

Bron : GILLE, Louis - OOMS, Alphonse - DELANDSHEERE, Paul, Cinquante mois d'occupation allemande, t. III, 1917, Brussel, Librairie Albert Dewit, 1919, p. 400.